En 1932, plus on était catholique, moins on votait pour Hitler

Carte vote allemand Hitler nazisme catholiques

Les résultats des élections libres de juillet 1932 sont très clairs. C’est dans les régions catholiques de l’Allemagne méridionale que le parti nazi fait ses plus mauvais scores. La première carte montre la proportion de la population catholique en Allemagne et la deuxième le pourcentage du vote national-socialiste (d’après le recensement du 16 juin 1925) lors des élections du 31 juillet 1932.

Le contraste entre les deux cartes est saississant : partout où les catholiques sont majoritaires, le vote national-socialiste est inférieur à 30%; cela se vérifie jusque dans les détails, à l’exception d’un arrondissement de Haute-Bavière.

Sources : Histoire du Christianisme magazine (dans le dossier d’Il est vivant! Pourquoi béatifier Pie XII ? réalisé par Jean-Baptiste Maillard et Frédéric Le Moal, docteur en histoire contemporaine.)

5 réflexions au sujet de « En 1932, plus on était catholique, moins on votait pour Hitler »

  1. Eric

    Le but de la béatification de Pie XII ne serait-il pas de contredire Monseigneur Lefebvre lorsqu’il précise dans ses enseignements que saint Pie X fut le dernier saint Pape ?

    Répondre
  2. Pierre de la Hount

    C’est très intéressant.

    Par ailleurs, il me semble que le début de la haine anti-Pie XII remonte très exactement au moment où il attaqua (à juste titre) le bien fondé des procès de Nuremberg, remarquant, à juste titre, qu’ils n’étaient jamais qu’une version à peine remodelée du « Væ victis » des Romains.

    In XC
    PdH

    Répondre
  3. hildebrand

    Vous nous rendriez un grand service en mettant en ligne cette carte en version téléchargeable et dans un format plus lisible.

    Répondre
  4. Timothée

    Eric, vous m’avez l’air de faire erreur. Mgr Lefèbvre n’a jamais dit que St Pie X était le dernier saint pape. Il aimait beaucoup Pie XII puisqu’il en parlait avec beaucoup d’émotion lors de conférences notamment. Il s’est également référé sans cesse à Benoit XV et Pie XI, qui ont régné après St Pie X. Pour n’avoir pas été dans les écoles de la Fraternité, j’ai toujours été frappé par l’attachement des paroissiens pour le Saint Père. Alors, je crois vraiment que vous faites fausse route. Quant à l’article, il est excellent, bravo !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *