Benoît XVI : « Pie XII n’a pas épargné ses efforts pour sauver courageusement le plus grand nombre possible de juifs pendant la seconde guerre mondiale »

Pie XII n’a pas épargné ses efforts pour sauver courageusement le plus grand nombre possible de juifs pendant la seconde guerre mondiale, affirme le pape Benoît XVI. C’est la première fois que Benoît XVI prend publiquement position sur l’action du pape Pacelli en faveur des juifs persécutés, nous rapporte Zenit.

Les efforts de Pie XII pour sauver le plus possible de juifs

Première prise de position publique de Benoît XVI

Le pape s’est prononcé ce matin, à l’occasion de l’audience accordée aux membres de la fondation juive « Pave the Way » qui a pour vocation de favoriser le dialogue entre les religions et qui a d’organisé un symposium pour réhabiliter Pie XII : il s’est achevé hier à Rome.

Le pape les a reçus à Castel Gandolfo. Son fondateur, le juif américain Gary Krupp, a ensuite évoqué la fondation de Pave the Way. Dans son allocution en anglais, Benoît XVI a évoqué le « haut profil humain et spirituel » de Pie XII.

« On reste conquis par le caractère exemplaire de sa vie et de l’extraordinaire richesse de son enseignement » a déclaré le pape à propos de son prédécesseur aujourd’hui déclaré « Serviteur de Dieu » étant donné l’héroïcité de ses vertus humaines et chrétiennes.

Il a souligné que Pie XII a vécu « la période difficile du siècle dernier tournant autour de la seconde guerre mondiale ».

Or la fondation a voulu « présenter une documentation inédite fondée sur les déclarations de témoins oculaires qui démentent les accusations lancées contre Pie XII d’indifférence, d’antisémitisme et de connivence avec les régimes totalitaires », a fait observer le pape. Il a au contraire rappellé « l’infatigable action pastorale et humanitaire » de son prédécesseur.

Toujours à propos de ce symposium, Benoît XVI a souligné l’esprit du travail de la fondation en disant : « Vous avez analysé sans idées préconçues les événements de l’histoire, avec pour seule préoccupation de chercher la vérité ».

Rappelons que le 9 octobre prochain sera fêté le 50e anniversaire de la mort de Pie XII : à cette occasion, Benoît XVI célébrera une messe en sa mémoire. Cet anniversaire constitue, a remarqué Benoît XVI, « une occasion importante pour en approfondir la connaissance, pour méditer son riche enseignement, et pour analyser son action de façon complète ».

« On a dit et écrit tellement de choses sur lui au cours de ces cinq décennies, et l’on n’a pas toujours mis les aspects de son action pastorale multiforme sous la juste lumière », a regretté le pape.

Au contraire, Benoît XVI salue sa « sagesse humaine » et la « tension pastorale » qui l’on guidé au cours de son « long ministère » et spécialement « pour l’organisation de l’aide au peuple juif ».

Et, grâce à « la vaste documentation » réunie par la fondation « Pave the way », le symposium a offert à l’attention de l’opinion publique « la possibilité de mieux connaître et de façon plus complète ce que Pie XII a promu et accompli en faveur des juifs persécutés par les régimes nazi et fasciste », a fait remarquer le pape.

Benoît XVI a également fait observer que « l’on apprend qu’il n’a pas épargné ses efforts, partout où cela était possible, pour intervenir directement ou à travers des instructions données à des personnes ou à des institutions de l’Eglise catholique en leur faveur ».

Le symposium – s’est en outre félicité Benoît XVI – a mis en évidence « les nombreuses interventions qu’il a faites de façon secrète et silencieuse justement parce qu’en tenant compte des situations concrètes de ce moment historique complexe, c’était l’unique moyen possible d’éviter le pire et de sauver le plus grand nombre de juifs ».

En outre, le pape a rappelé que ce dévouement a été reconnu et apprécié par des communautés et des personnalités juives, durant et après ce terrible conflit : ils n’ont pas manqué de manifester leur gratitude.

Benoît XVI a cité à ce propos la rencontre du 29 novembre 1945 avec 80 délégués des camps de concentration allemands, lors d’une audience spéciale au Vatican : « Ils voulaient remercier personnellement Pie XII pour la générosité manifestée envers eux, alors qu’ils étaient persécutés, au cours de cette terrible période du nazisme et du fascisme ».

Benoît XVI a adressé un remerciement spécial à M. Gary Krupp, président fondateur de « Pave the way ».

Source : Zenit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *