Archives pour la catégorie Pie XII antisémite ?

Quand des Juifs félicitaient Pie XII pour son action pendant la guerre…

Le Pape Pie XII en train d’écrire un de ses messages de Noël pour Radio Vatican.

Loin de la « légende noire » contre Pie XII, de nombreux Juifs ont félicité Pie XII pour son action pendant la deuxième guerre mondiale. Quelques exemples.

• 1940 – Time Magazine. Albert Einstein déclare que « L’Église catholique a été la seule à élever la voix contre l’assaut mené par Hitler contre la liberté “.

• 1942 – radio-message de Noël. Le pape Pie XII évoque “les centaines de milliers de personnes qui, (…) par le seul fait de leur nationalité ou de leur race, ont été vouées à la mort ou à une extermination progressive. Le lendemain, le New-York Times salue “le Pape (qui) se place à l’opposé de Hitler.

• 13 février 1945, Israële Zolli (1881-1956), Grand Rabbin de Rome, se converti au catholicisme et prend pour nom de baptême Eugène, en hommage à Eugène Pacelli, alias Pie XII.

• 7 septembre 1945. Giuseppe Nathan, commissaire de l’Union des communautés israélites, rend grâce au souverain Pontife, aux religieux et aux religieuses qui n’ont vu dans les persécutés que des frères, selon les indications du Saint-Père (L’ Osservatore Romano, 8-9-1945).

• 21 septembre 1945. Le docteur Leo Kubowitski, secrétaire du Congrès Juif Mondial, est reçu par Pie XII afin de lui présenter ses remerciements pour l’oeuvre effectuée par l’Eglise Catholique dans toute l’Europe en défense du peuple juif. (L’ Osservatore Romano, 23-9-1945)

• 29 novembre 1945, la United Jewish Appeal envoie une délégation de 70 rescapés des camps de concentration au Vatican pour exprimer à Pie XII la reconnaissance des juifs pour son action en leur faveur. (L’ Osservatore Romano, 30-11-1945).

• 1955, à l’occasion des célébrations du 10e anniversaire de la Libération. L’Union des Communautés Israélites proclame le 17 avril jour de gratitude pour l’assistance fournie par le pape durant la guerre.

• 26 mai 1955. 94 musiciens juifs, sous la direction de Paul Kletzki, ont joué sous les fenêtres du Vatican « en reconnaissance de l’œuvre humanitaire grandiose accomplie par le Pape pour sauver un grand nombre de juifs pendant la seconde guerre mondiale »

• 9 Octobre 1958. A la mort de Pie XII, le Premier Ministre Israélien Golda Meir déclare : “Pendant la décennie de terreur nazie, quand notre peuple a subi un martyre terrible, la voix du pape s’est élevée pour condamner les persécuteurs… Nous pleurons un grand serviteur de la paix. »

• 10 Octobre 1958. Le Dr. Elio Toaff, Grand Rabbin de Rome, déclare : Les juifs se souviendront toujours de ce que l’Eglise catholique a fait pour eux sur l’ordre du Pape au moment des persécutions raciales. Il ajouta : de nombreux prêtres ont été emprisonnés et ont sacrifié leur vie pour aider les juifs “. (Le Monde 10.10.1958).

• 1963. M. Pinchas Lapide, consul d’Israël à Milan du vivant de Pie XII, déclare au journal Le Monde : Je peux affirmer que le pape, le Saint-Siège, les nonces et toute l’Eglise catholique ont sauvé de 150.000 à 400.00 juifs d’une mort certaine… L’église catholique sauva davantage de vies juives pendant la guerre que toutes les autres églises, institutions religieuses et organisations de sauvetage réunis “. (Le Monde le 13.12.1963). Judith Cabaud dans son livre Eugenio Zolli écrit : En examinant les statistiques, il (Lapide) met en lumière l’écart considérable entre le nombre de juifs sauvés par l’Eglise et l’ensemble des réalisations de la Croix Rouge internationale ainsi que les démocraties occidentales.

• 1964. M. Maurice Edelman, Président de l’Association anglo-juive, député travailliste, déclare : L’intervention du pape Pie XII a permis de sauver des dizaines de milliers de juifs pendant la guerre “. (La Gazette de Liège, 3 janvier 1964).

• 1975. Le Dr Safran, Grand Rabbin de Roumanie, a estimé à 400.000, les juifs de Roumanie sauvés de la déportation par l’œuvre de St Raphaël organisée par Pie XII. La médiation du Pape sauva les juifs du désastre, à l’heure où la déportation des Roumains était décidée (Pie XII face aux nazis, Charles Klein – S.O.S. 1975).

• 16 Février 2001, interview au “Weekly Standard. Le grand rabbin de New York, David Dalin, déclare que Pie XII était injustement attaqué alors qu’il peut être considéré comme “un juste, aux yeux des Juifs. Il fut un grand ami des Juifs et mérite d’être proclamé “Juste parmi les Nations parce qu’il a sauvé beaucoup de mes corréligionnaires, bien plus même que Schindler… Selon certaines statistiques, au moins 800.000 “. Il rend hommage à l’écrivain Antonio Gaspari pour son ouvrage Les juifs sauvés par Pie XII et rappelle qu’ au cours des mois où Rome a été occupée par les nazis, Pie XII a donné pour instruction au clergé de sauver des juifs par tous les moyens. Lorsqu’on a remis au cardinal Palazzini la médaille des justes pour avoir sauvé des juifs, il affirmait : « le mérite en revient entièrement à Pie XII ».

Et d’ajouter : « Jamais un pape n’a été autant félicité par les Juifs. Immédiatement après la Seconde Guerre Mondiale et durant les années qui ont suivi, des centaines de manifestations d’estime envers Pie XII ont été apportées à son égard de la part des plus hautes autorités d’Israël depuis Mme Golda Meir et le Grand Rabbin de Jérusalem, jusqu’au Grand Rabbin de Rome, Elio Toaff “.

Quand Pie XII accueillait des juifs pendant la Seconde Guerre mondiale

 

Le Vatican a dévoilé il y a quelques jours des photographies inédites de réfugiés juifs durant la Seconde Guerre mondiale. Le pape Pie XII leur avait ouvert les portes de sa résidence d’été, le château de Castel Gandolfo… (source : La Croix).

Rappelons que si le grand rabbin de Rome s’est converti au catholicisme au contact de Pie XII, et qu’il a pris comme prénom de baptême celui du pape, Eugénio, ce n’est pas sans raison : si un homme, à Rome, était bien au courant des exactions commises contre les Juifs et de la protection offerte par le Vatican, n’était-ce pas justement lui ?

EN: Between 1943 and 1944, at the height of the Second World War, Pope Pius XII opened the doors of the papal residence in Castel Gandolfo to more than 10,000 displaced persons. Today, as then, the Catholic Church is on the side of those who suffer because of conflicts. Exclusive images from the Vatican Photographic Archive. ES: Entre 1943 y 1944, en plena II Guerra Mundial, el Papa Pío XII abrió las puertas de la residencia pontificia de Castel Gandolfo a más de diez mil refugiados. Hoy, como ayer, la Iglesia Católica está al lado de quienes sufren a causa de los conflictos. (Imágenes exclusivas del Archivo Fotográfico Vaticano) PT: Entre 1943 e 1944, em plena II Guerra Mundial, o Papa Pio XII abriu as portas do palácio de Castel Gandolfo a mais de 10 mil deslocados. Hoje, assim como outrora, a Igreja Católica está ao lado de quem sofre por causa de conflitos. Imagens exclusivas do Arquivo Fotográfico Vaticano. IT: Tra il 1943 e il 1944, in piena Seconda Guerra Mondiale, Papa Pio XII apre le porte del palazzo di Castel Gandolfo a più di 10.000 sfollati. Oggi come allora la Chiesa Cattolica è dalla parte di chi soffre a causa dei conflitti. Immagini in esclusiva dall’Archivio Fotografico Vaticano. #VaticanBnW #vintagephoto #awesomebnw #vatican #vaticano #CastelGandolfo #bnw #chiesacattolica #iglesiacatólica #catholicchurch #igrejacatolica #history #worldwar2 #PapaPioXII

Une publication partagée par Vatican News (@vaticannews) le

Sur les photographies rendues publiques par les archives photographiques du Vatican, on voit surtout des femmes et des enfants aux visages souriants malgré la précarité de leur situation : lits de fortune au sol, vêtements rapiécés et individus serrés les uns contre les autres à cause du manque de place.

Ces clichés inédits de réfugiés juifs ont été pris entre 1943 et 1944 au château de Castel Gandolfo, la résidence d’été des papes. Les photos ont été publiées sur le compte instagram du site Vaticannews.

Durant la Seconde Guerre Mondiale, la cité du Vatican a très tôt vu arriver nombreux juifs fuyant les persécutions nazies. Le pape Pie XII veut cependant prendre des mesures d’accueil plus concrètes et fait ouvrir les portes du palais apostolique de Castel Gandolfo. Les réfugiés y sont accueillis, nourris et soignés.

Le pape prend cette mesure dans la discrétion, pour éviter de trahir le statut de neutralité du Vatican durant cette période et pour garantir la sécurité des réfugiés, exposés aux rafles sur le sol italien. Le château de Castel Gandolfo accueille ainsi près de 10 000 juifs pendant environ un an.

Réhabiliter le Vatican durant la guerre

Ces archives mettent en lumière une action méconnue du Vatican durant la Seconde Guerre Mondiale, mais relancent aussi le débat autour du pape Pie XII (1939-1958). De nombreux historiens affirment qu’il aurait refusé d’apporter une aide quelconque aux juifs durant les rafles de Rome. La signature en 2009 d’un décret par Benoît XVI donnant le feu vert à sa béatification a relancé ce débat historique.

La publication de ces clichés intervient plus largement dans le cadre de la publication des archives du pontificat de Pie XII, souhaitée par Benoît XVI puis par le pape François. Ces archives se composent de plusieurs dizaines de millions de documents. L’ouverture et la mise à disposition de ces témoignages historiques permettraient de mieux cerner les volontés de Pie XII durant la guerre.

Source : La Croix  (Asmaa Boussaha)

La preuve vivante d’un réseau clandestin de Pie XII pour aider les juifs

Certains secteurs de l’opinion publique ont demandé ces dernières semaines des preuves de l’aide que Pie XII a apportée aux juifs durant la persécution nazie. Le prêtre italien Giancarlo Centioni, âgé de 97 ans, en est la preuve vivante car il est le dernier membre en vie du réseau clandestin créé par le pape Pacelli, nous rapporte Zenit.

Lire la suite

Plus de 25.000 pages de témoignages et de documents pourraient révéler comment Pie XII a aidé les juifs européens à échapper à la Shoah

Les documents conservés par le jésuite américain Robert Graham, mort en 1997, comprennent « plus de 25.000 pages de témoignages et de documents » qui « pourraient révéler comment Pie XII a aidé les juifs européens à échapper à la Shoah », selon L’Osservatore Romano. Robert Graham fut l’un des plus grands défenseurs de Pie XII. Il a été chargé par Paul VI de travailler sur les archives secrètes du Vatican pour la période 1939-1945. Ce travail a abouti à la publication, de 1965 à 1982, des Actes et documents du Vatican relatifs à la Seconde Guerre mondiale, en 12 volumes.

Lire la suite