Archives du mot-clé Shades of Truth

Shades of Truth : ce nouveau film sur Pie XII rend-il service à l’Histoire ?

Présenté par Zenit comme un succès avant même sa sortie en salle, ce film ne serait finalement pas si réussi, comme le rapporte cette dépêche I.média que nous publions ici. Le journal italien Famiglia Cristiana parle en effet d’un film “qui fait mal à l’Eglise“, jugeant qu’il “n’est pas un bon service“ rendu à la vérité historique, tandis que le journal du Vatican lui-même, L’Osservatore Romano, le trouve “globalement naïf et en conséquence, peu crédible“. On en jugera après avoir vu le film, mais précisons que sa réalisatrice et productrice, Liana Marabini, est la Présidente du festival Mirabile Dictu, lequel avait, en 2011, accordé le prix international du film catholique à la série Ainsi soient-ils, avant de le retirer sous la bronca des catholiques.

Shades of Truth - Pie XIIC’est dans une salle proche du Vatican que la réalisatrice italienne Liana Marabini a présenté en avant-première mondiale, le 2 mars 2015, le film Shades of Truth (Nuances de vérité), un long-métrage visant à réhabiliter Pie XII (1939-1958) accusé de silence face à la Shoah. Au lendemain de cette projection, L’Osservatore Romano a ouvertement critiqué ce film de mauvaise qualité, pourtant au service d’une bonne cause.

Très symboliquement, les responsables de ce film sur Pie XII présenté comme un évènement mondial avaient choisi pour la projection la date anniversaire de la naissance d’Eugenio Pacelli (2 mars 1876) et celle de son élection (2 mars 1939). “Pie XII est le personnage le plus incompris du 20e siècle“, a assuré sa réalisatrice, déplorant que ce pape soit “victime d’incompréhensions“. Elle voit ainsi en lui “le Schindler du Vatican“, jugeant que son intervention discrète a permis de sauver quelque 800 000 juifs.

Le film raconte la quête de vérité menée par un journaliste italo-américain contemporain d’origine juive, David Milano, sur l’attitude de Pie XII durant la Seconde Guerre mondiale. Voyageant à Rome, Jérusalem et Lisbonne, avec l’aide d’un ami prêtre, il revient peu à peu sur sa haine à l’égard de la figure de Pie XII au fil de ses découvertes et de ses rencontres avec des témoins historiques, des juifs sauvés grâce à l’intervention d’Eugenio Pacelli.

Si la volonté manifeste de défendre Pie XII et son action ne peut être objet de critiques, la qualité cinématographique de ce long-métrage est très relative, teintée de naïveté et de dialogues particulièrement simplistes, sans compter quelques erreurs grossières. Certaines réflexions semblent par ailleurs totalement superflues, comme celle d’un cardinal extrêmement favorable à Pie XII (interprété par le Français Christophe Lambert) qui critique au détour d’une réplique la possible révision du célibat sacerdotal dans l’Eglise et minimise les affaires de pédophilie au sein du clergé. Plus encore, lorsque le même cardinal Salvemini oppose Benoît XVI (2005-2013) et le pape François pour affirmer que le premier n’a pas eu peur de valider l’héroïcité des vertus de Pie XII.

Mieux vaut renoncer

Shades of Truth doit sortir au cinéma à partir du mois d’avril et devrait être présenté en marge du Festival de Cannes, au mois de mai prochain. Au lendemain de la projection en avant-première de ce film, plusieurs médias se sont montrés particulièrement sévères, à commencer par L’Osservatore Romano dirigé par l’historien italien Gian Maria Vian, auteur d’un ouvrage démontant la légende noire sur les silences de Pie XII.

“Ce n’est pas avec des travaux comme Shades of truth que l’on aide la compréhension historique de l’action de Pie XII et de son Eglise à l’égard du peuple juif pendant la Seconde Guerre mondiale“, assure ainsi L’Osservatore Romano dans son édition datée du 3 mars. “Lorsque les moyens de production et artistiques ne sont pas à la hauteur d’un travail d’une telle envergure, il vaut mieux renoncer“, juge encore le ‘quotidien du Vatican’ pour qui “même avec des décors un peu arrangés et peu d’acteurs (…) il était possible de faire bien mieux“. En conclusion, L’Osservatore Romano assure que ce film est “globalement naïf et, en conséquences, peu crédible“.

Quant au quotidien de l’épiscopat italien Avvenire, il estime que le film Shades of truth part d’une “bonne intention“, mais “donne lieu à de nombreuses perplexités“. L’hebdomadaire catholique le plus lu d’Italie, Famiglia Cristiana, parle tout simplement d’un film “qui fait mal à l’Eglise“, jugeant qu’il “n’est pas un bon service“ rendu à la vérité historique. L’hebdomadaire note en particulier que l’affiche du film risque fort de déclencher une nouvelle polémique. L’image est tirée d’une vision du journaliste américain au cours de laquelle Pie XII lui apparaît avec une étoile jaune cousue sur sa soutane blanche, à côté de sa croix pectorale. Ce film, pour certains observateurs, pourrait paradoxalement causer du tort à la cause de béatification d’Eugenio Pacelli, actuellement en cours.

Source : i.Média. 3 mars 2015.