Bernard Lecomte : « Pie XII, bouc émissaire »

Dans un entretien à Zenit du 14 décembre dernier, Bernard Lecomte, auteur d’un livre aux éditions DDB intitulé « Pourquoi le pape a mauvaise presse », a évoqué la question Pie XII. Extrait.

« Pourquoi le pape a mauvaise presse » : les éditions DDB ont osé ce titre pour le livre d’entretiens de Bernard Lecomte avec l’éditeur Marc Leboucher. Bernard Lecomte qui a bien voulu expliquer aux lecteurs de Zenit son analyse – en douze chapitres à lire dans l’ordre que l’on préfère ! – du rapport du pape et des media. Un livre récemment cité à la une de L’Osservatore Romano en italien dans un éditorial du directeur, Giovanni Maria Vian.

Zenit : Vous consacrez un chapitre à Pie XII, pourquoi ?

Bernard Lecomte : Parce que Pie XII a connu, lui aussi, un étonnant renversement d’image. Jusqu’en 1963, il était considéré comme un grand pape, y compris dans le monde juif, et personne ne le traitait alors d’antisémite ou de pronazi. J’ai voulu expliquer, minutieusement, comment la pièce du jeune allemand Hochhut Le Vicaire, en 1963, a brisé ce consensus au point que Pie XII est devenu quarante ans plus tard, dans les media européens, une sorte de « bouc émissaire » de cette période. Il ne s’agit pas pour moi d’occulter le débat sur les « silences » de Pie XII, débat qui est légitime, mais de revenir à la réalité historique. Or les fantasmes médiatiques, politiques et idéologiques ont délibérément occulté, aujourd’hui, cette réalité historique !

Tout l’entretien : lire ici

Une réflexion au sujet de « Bernard Lecomte : « Pie XII, bouc émissaire » »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *