« Pie XII et les Juifs » du rabbin David Dalin

Publié par les éditions Tempora, l’ouvrage est en vente dès aujourd’hui dans toutes les librairies de France, de Navarre et des pays francophones ! Préfacée par le père Blet, vendue à des dizaines de milliers d’exemplaires dans le monde, cette étude sérieuse et fondée sur une avalanche de faits est considérée comme une référence dans le domaine par de très nombreux historiens(*).

Quand un rabbin prend la défense d’un pape… un livre événement !

                   

Présentation de l’éditeur

Pie XII n’a pas été le pape de Hitler, comme certains de ses détracteurs voudraient nous le faire croire. Bien au contraire, ce pape de la Seconde Guerre mondiale a lutté, dès les premières heures du régime nazi, pour sauver les victimes de l’antisémitisme.

Par une multitude de faits historiquement établis, le rabbin et Professeur David Dalin démonte le mythe qui affirme que Pie XII serait le « Pape de Hitler », prouvant ainsi l’inanité d’attaques scandaleuses tel l’ouvrage de John Cornwell intitulé The Hitler’s pope. « Imputer la condamnation qui revient à Hitler et aux Nazis à un pape qui s’opposa à eux et était ami des juifs est une abominable calomnie. Quels que soient leurs sentiments vis-à-vis du catholicisme, les juifs ont le devoir de rejeter toute polémique qui s’approprie la Shoah pour l’utiliser dans une guerre des progressistes contre l’Eglise catholique. Si un tel combat devait être couronné de succès, cela minerait les fondements du Christianisme ainsi que du Judaïsme, du fait de l’incommensurable mépris de la vérité et de la religion traditionnelle dont ces détracteurs sont animés. »

Rétablir la vérité, c’est le leitmotiv du rabbin Dalin. Et il s’exécute de manière magistrale, nous faisant pénétrer dans les coulisses diplomatiques de l’Histoire et réclamant pour Pie XII le titre de « Justes des Nations » en reconnaissance des si nombreuses vies juives sauvées par ce pape.

L’auteur

Le rabbin David Dalin, spécialiste de l’Histoire juive américaine et des relations juives et chrétiennes, professeur d’Histoire et de Sciences-Politiques à Ave Maria University, est auteur de plusieurs livres sur l’Histoire juive, en particulier Religion and State in the American Jewish experience, sélectionné par Choice comme l’un des meilleurs travaux académiques en 1998.

(*) Nous pouvons citer entre autres : le père Pierre Blet, sir Martin Gilbert, Mme Limore Yageil, Jose M. Sanchez, Ronald J. Rychlak, Margherita Marchione, Ralph McInerny, Justus George Lawler…

25 réflexions au sujet de « « Pie XII et les Juifs » du rabbin David Dalin »

  1. Marianne

    Ca y est, j’ai terminé le livre du rabbin Dalin : il est remarquable pour tout ce qui touche à Pie XII ! Que de faits à l’appui de sa thèse ! tout le contraire du Cornwell. C’est vraiment le livre que tout le monde devrait avoir lu pour comprendre le mensonge sur ce grand pape.

    J’avais été un peu rebuté par l’ouvrage du père Blet, parce que je le trouvais trop difficile à lire. Là, c’est simple et efficace.

    Bravo pour votre blog si bien construit et si riche en informations.

    Répondre
  2. Sylvain-Antoine

    Je suis originaire d’Italie, où je suis né il y a 61 ans et demi. Le grand Pape Pie XII, d’illustre mémoire, a été le Pape de mon enfance. Je puis témoigner, puisque mes origines sont très modestes, que Pie XII était très aimé, et même vénéré par tout le peuple italien. J’ai été choqué, indigné, scandalisé (et je ne trouve pas de termes assez forts pour le dire), par l’odieuse et mensongère campagne de dénigrement menée contre ce grand pontife, orchestrée et concertée par des groupements et des puissances, inspirés par le marxisme, qui ne désirent que la disparition de l’ Eglise catholique romaine. Pie XII était un mystique, et même un saint. Il a été favorisé de deux apparitions du Christ, qui le releva de son lit d’agonie, en 1954, en lui disant :
    ‘Eugenio, ton heure n’est pas encore venue’.
    En outre, il lui a été donné de revivre le prodige solaire de FATIMA.
    Je le prie tous les jours afin que, par son intercession et ses prières, Dieu m’accorde une grâce très importante, même et surtout si j’en suis indigne. Je supplie humblement toutes les personnes qui viendront sur ce ‘Blog’ de se joindre à mes prières. Il faut que la Gloire et la toute-puissance de Dieu se manifeste grâce à l’ intercession de ce grand Pape, qui a dirigé l’Eglise de Dieu avec discernement et sagesse. Je puis témoigner que mon père, humble parmi les humbles, modeste maçon italien immigré en France, qui n’était pas pratiquant, embrassa le portrait du Pape sur un journal italien, qui le montrait dressé sur son lit d’agonie, en extase et en communion avec le Christ. Vite, qu’ Eugenio PACELLI, le grand Pape Pie XII, soit vénéré sur les autels.

    Répondre
  3. Rigolage-Lessard Benoist

    Bonjour,
    À chaque fois que je me suis rendu à Rome, la dernière étant comme JRIen 2000 pour les JMJ, avec une accrédidation du Saint Siège, je suis allé prier dans la Basilique Saint Pierre et particulièrement sur les tombes de PieXII et Saint Pie X. Depuis mon enfance, comme séminariste et ensuite comme adulte, j’ai toujours été écoeuré par cette haine incompréhensible que ce Saint Pape inspire à ces hommes et femmes. Que soit donc remercié le Rabbin David DALIN d’avoir eu le courage de rétablir la vérité sur cette triste période et sur l’action du Saint Siège et de Pie XII. À nous de la rétablir cette vérité et faire la lumière auprès de ses détracteurs ainsi qu’auprès de celles et ceux qui ignorent qui était ce Pape. Comme Jean Paul 2, lui aussi est mort saintement dans la souffrance. Il suffit de regarder attentivement son visage pour y voir la douceur et la bonté. Il mérite d’être lui aussi reconnu comme Saint.
    Bon et Saint dimanche

    Benoist RIGOLAGE-LESSARD

    Répondre
  4. Christian

    Bonjour,
    J’ai lu ce livre en anglais il y a qqs mois, et en effet le contraste est saississant entre la fiction racontée par la presse et les documents d’archives…
    Dommage que Dalin remplace une controverse par une autre avec cette histoire du grand moufti de Jérusalem ; même si les faits concernant ce moufti sont exacts, je trouve la polémique superflue dans ce livre car du coup cela entraîne une confusion dans l’esprit des lecteurs sur la pureté des intentions de Dalin. Dommage aussi que Dalin ne cite pas les sources originales, mais uniquement ceux qui les citent (dans l’édition anglaise du moins)…
    En tout cas bravo pour ce blog en Français. Depuis qqs semaines j’ai mis une sorte d’équivalent sous format wiki wikipie12.telemack.net , mais je ne crois pas que les deux soient redondants !
    Tous mes encouragements –
    Christian

    Répondre
  5. Roger

    Je demande à Eugenio Pacelli d’intercéder auprès du Père
    le retour de mon fils adoptif
    de renouer la relation harmonieuse, de protéger mes 2 enfants, mon épouse, mon couple
    Je crois au miracle et au retour de mon gars, merci au pape Pie XII, à la Vierge Marie et à S. Antoine. Merci.

    Répondre
  6. BORUCHOWITCH Adi

    "Pie XII et les Juifs" de David Dalin : UNE FICTION HOLLYWOODIENNE ! J’ai cru rêver à une fantasmagorie à la lecture de la note complaisante de l’éditeur ainsi qu’aux commentaires exagérément déférents.
    En tant que Juif belge, j’ai vécu et subi l’oppression et les horreurs de la guerre. Je suis l’un des nombreux "enfants cachés", personnellement de 1942 à la totale libération de Bruxelles, en avril 1945. J’ai connu la peur des sbires barbares nazis, de la Gestapo, la police prussienne hitlérienne, l’arrestation de mon père par cette Gestapo en 1942, sa déportation quasi immédiate à Auschwitz où il fut assassiné dès son arrivée, la séparation à l’âge de 5 ans d’avec ma mère, mes soeurs et frère, la vie secrète (cachée) dans différentes institutions catholiques, les frustrations que j’y ai subies dont, et non la moindre, mon baptême contraint et forcé, la faim, le froid, la terreur des bombes volantes V1 et V2. Le pire, sans aucun doute, fut L’INDICIBLE SOLITUDE ET SOUFFRANCE D’UN ENFANT éloigné des siens !

    Dès mon adolescence, et durant de longues années, afin de tenter de comprendre tous ces événements, j’ai énormément lu, entrepris des recherches, écouté, discuté, consulté. Adulte, j’ai enfin pu me forger très clairement une opinion, une conviction. Et pour ce qui touche au rôle de l’Église et de son pape Pie XII, germanophile inconditionnel avéré, mes conclusions sont totalement à l’opposé des thèses de David Dalin dont je qualifierai, sans hésitation, "l’oeuvre" de falsification de l’Histoire. L’auteur élude, à bon escient, les contradictions réelles dont Pacelli a fait preuve, prétendant d’abord "n’être pas au courant", ensuite "au courant, mais…" ! Mais quoi ???

    Bien des années plus tard, en 2002, j’ai vu l’excellent film de Costa-Gravas, AMEN, inspiré d’une pièce d’un auteur allemand, "Le Vicaire" de Rolph Hochhuth. À voir sans modération.
    Ce chef-d’oeuvre m’a conforté dans mes convictions.

    Répondre
  7. vadoucemin

    le rabbin eugenio Zolli a donné un témoignage éblouissant sur la Charité de PIE XII, il n était pas germanophile, ni francophile, ni Machinphile, il était Le Pape de tous, y compris des Juifs cachés dans Rome par ses soins. Vous déraillez volontairement, vos propos sont ceux d un haineux gratuit, d ailleurs vous appelez excellent le film AMEN, sans meme savoir ( ou le sachant plutot) que le triste Hochhuth était téléguidé par le KGB , car les cocos n avaient pas digéré une encyclique de PIE XI sur le communime pervers; Pie XII devenait donc un tres bon bouc émissaire. Mais, il y a un Mais , vous éructez des mots , des insultes, tout cela n est que Cambronnades

    Répondre
  8. vadoucemin

    quelle haine dans ce "texte", Costa gavras dans Amen "inspiré de Rolph Hochhuth dans le Vicaire" c est une diarrhée de mots , d invectives "nauséabonds" comme certains disent trop souvent. Hochhhuth a été téléguidé par le KGB pour salir l Eglise, suite a l encyclique sur le communisme pervers de Pie XI, faites l ane pour avoir du son si vous voulez, mais là ou il pourrait y avoir de la vérité (votre histoire personnelle) , vous finissez comme tout Menteur par dire tout et rien. Pie XII n a pas besoin de vous, des juifs, (Rome n est pas en Belgique) des juifs donc a Rome ont témoigné de l aide de ce Pape . Dalin connait bien son sujet , et Zolli aussi, et Judith Cabaud et tous ceux qui grace a LUI ont survécu. Vous avez pris le parti de la haine, celle que vous reprochez aux autres. Tout celà sent le parti pris. Vous ne faites pas le poids devant la Vérité

    Répondre
  9. Michel Martinez

    Poème pour Pie XII

    Repose, Pacelli, dans ta paix bienheureuse;
    Contemple en haut des Cieux la splendeur du Christ-Roi,
    Tandis que parmi nous, dans sa fange hideuse,
    La rage de Satan s’acharne contre toi.

    Il a souillé ton nom d’une tache infamante
    En crachant le venin d’un mensonge odieux :
    Lorsque le sombre Hitler déchaîna sa tourmente,
    Sur ses crimes le pape aurait fermé les yeux.

    On t’accuse d’avoir, complaisant au nazisme,
    Et sourd à la clameur des Juifs persécutés,
    Dans l’oubli des vertus d’un pur catholicisme,
    Feint de ne rien savoir sur tant d’atrocités.

    Quand Rome, la première, osait nommer les crimes
    Perpétrés tout d’abord sur le peuple allemand,
    Partout dans nos Etats, des chefs pusillanimes
    Courtisaient le despote et tremblaient lâchement.

    Mais toi, bravant du Reich le cynisme et la morgue,
    A ton prédécesseur toi-même tu soufflas
    Le sermon rigoureux du "Mit Brenneder Sorge" :
    Hitler et ses démons ne s’en émurent pas.

    Quand ceux qui détenaient le pouvoir et les armes
    Eurent laissé grandir ce serpent belliqueux,
    Toi dont ils n’avaient pas écouté les alarmes,
    Pouvais-tu désormais le combattre mieux qu’eux ?

    Tu fis ce que tu pus dans l’Europe en démence,
    Sans jamais amoindrir tes efforts pour la paix :
    Fidèle au Dieu d’amour qui, dans le Ciel immense,
    Bénissait ton front las pendant que tu veillais.

    Nul besoin d’être fort pour montrer du courage :
    Sur des peuples couchés et de terreur transis,
    Noël quarante -deux retentit d’un message
    Où ta voix flétrissait l’horreur des camps nazis.

    Sion reconnaissant célèbre ta mémoire,
    Sachant que te belle âme oeuvra secrètement,
    Et chez nous le mensonge, ennemi de ta gloire,
    Travaille sans relâche à ton abaissement.

    Moi qui ne doute pas de ta grandeur, Saint-Père,
    Et qui prie à genoux au pied de ton tombeau,
    J’entends avec douleur ces langues de vipère
    Qui viennent me parler du "pape collabo".

    Mais, c’est bien vainement que le monde t’accable :
    Que t’importe sa boue, Eugène le Pieux ?
    Tu goûtes désormais la joie inaltérable
    Que le Christ, aux coeurs purs, réserve dans les Cieux.

    Répondre
  10. Blaise

    Eugenio Pacelli était Germanophile, et après? vous pouvez aimer Durer, Goethe, Wagner, les villes bavaroises, sans être un admirateur inconditionnel de l’idéologie nazie. Les membres de la Rose Blanche se sont opposés à ce régime au nom même de leur culture. Identifier l’amour de l’Allemagne à la sympathie pour le nazisme est complètement abusif.

    Le poète-président Senghor était un grand francophile; et pourtant il restait très critique à l’égard de la traite des noirs et de la colonisation. Lui ne faisait pas d’amalgame.

    Répondre
  11. Garibaldi

    Adi,
    Être germanophile n’est pas un crime en soi. Ensuite David Dalin cite des sources indicutables – ce n’est pas un historien d’occasion comme ceux que vous citez (d’ailleurs ils ne sont pas historiens) – lui c’est son métier ; vous et vos amis Costa-Gavras ou Hochhuth en revanche vous ne citez rien. Vide. Néant. Nullité.
    C’est d’ailleurs à peu près le seul point commun de tous les détracteurs de ce pape : l’incapacité de fournir des sources tant soit peu crédibles.
    Pour finir, si vous faites plus confiance à quelqu’un comme Hochhuth – confident d’un négationniste anglais notoire – je me pose quelques questions quant à votre lucidité.
    Chef d’oeuvre dites vous… Libre à vous de faire la promotion de genre d’individu.

    Pie XII a sauvé des Juifs, que ça plaise ou non, les faits sont têtus, les archives et documents disponibles le prouvent de façon évidentes, et tout cela est consultable par n’importe qui. Si ça vous pose un problème, à nous aucun.
    Enfin vous reprochez l’attitude de l’Eglise pendant la guerre, tout en expliquant que vous avez été sauvé, comme bien d’autres juifs, par une institution catholique ! J’avoue que j’ai du mal à suivre.

    Répondre
    1. Boruchowitch Adi

      Garibaldi,
      Vous m’écrivez « Enfin vous reprochez l’attitude de l’Eglise pendant la guerre, tout en expliquant que vous avez été sauvé, comme bien d’autres juifs, par une institution catholique ! J’avoue que j’ai du mal à suivre. »
      Je vous réponds : Je remercie non pas l’Église mais des personnes bien précises appartenant à des institutions catholiques de m’avoir sauvé la vie. Je ne leur ai pas demandé de « sauver mon âme » en me baptisant ! Je suis né Juif, je suis Juif !
      Récemment le pape François, que j’apprécie, a déclaré : Il n’est pas nécessaire aux Juifs de se convertir pour aller au paradis » ! Qu’en pensez-vous ?

      Répondre
  12. LEVI

    Difficile d’oublier la part active du vatican dans la fuite de hauts dignitaires Nazies vers l’amérique du sud , difficile de croire également que le pape en place puisse ignorer ces magouilles dignes de mafieux, d’ailleurs les cardinaux n’en étaient-ils pa?.Borman n ‘a-t-il pas fini comme padre, bizarre non?? quelles ont été les actions du vatican lors de la shoah, inexistente.De simples prêtres ont fait preuve de courage incontestablement, mais des éclésiastiques au bas de l’échelle, pas des grands pontifes .Il se pourrait que l’argent sale des nazies aient trouvé preneurs.

    Répondre
  13. Francine

    HONTE à ceux et à celles qui salissent la mémoire du Pape Pie XII !

    La calomnie sur son prétendu « silence » a été répandue, elle, dans les années 1960, par les communistes soviétiques pour se venger (Pie XII a toujours été ennemi des criminels régimes communistes ) et attaquer l’Eglise catholique. Cela commença avec une pièce de théâtre qui s’appelait « Le Vicaire » ( et dont le film « Amen » est tiré ) et qui n’était qu’un tissu de mensonges, mais a été efficacement propagé, notamment en France ( où les communistes faisaient alors 20% des voix).

    l’auteur de cette pièce de théâtre, Rolf Hochhuth, appuie les thèses du négationniste David Irving, Hocchuth trouve ce monsieur : "“un homme honorable” et ses livres comme “des oeuvres importantes” au motif que, pour ses recherches, il a interrogé des témoins de l’époque…..no comment !

    Commment peut-on apprécier un film aussi révisionniste que "AMEN" ? ce n’est qu’un tissu de mensonges ! puissiez-vous, "BORUCHOWITCH Adi" vous remémorer tout ce qu’on dit les juifs afin de remercier Pie XII :

    "En 1944, le grand rabbin de Jérusalem, Isaac Herzog, a déclaré: "Le peuple d’Israël n’oubliera jamais ce que Pie XII et ses éminents délégués, inspirés des principes éternels de la religion qui forment la base d’une civilisation authentique, sont en train de faire pour nos malheureux frères et sœurs, au moment le plus tragique de notre histoire. Une preuve vivante de la divine providence dans ce monde".

    Albert Einstein déclara pour sa part : « L’Église catholique a été la seule à protester contre les assauts hitlériens portés à la liberté. Jusqu’alors, je n’avais pris aucun intérêt pour elle, mais aujourd’hui j’éprouve une grande admiration pour l’Eglise, qui seule a eu le courage de se battre pour la vérité spirituelle et la liberté morale. »

    Le 21 septembre 1945, Pie XII reçoit le docteur Léo Kubowitski, secrétaire du Congrès Mondial hébraïque, qui lui présente ses remerciements les plus sincères pour l’œuvre effectuée par l’Eglise catholique dans toute l’Europe en défense du peuple juif.

    En octobre 1945, le Congrès juif mondial offre 20 000 dollars au Vatican en reconnaissance des efforts de la Sainte Eglise Catholique Romaine dans le sauvetage des Juifs persécutés par le nazisme et le fascisme.

    Le 29 novembre 1945, le Pape reçoit 80 délégués des réfugiés juifs, provenant de camps de concentration allemands, «très honorés de pouvoir remercier personnellement le Saint-Père, pour la générosité qu’il leur a démontrée pendant la terrible période nazie».

    Personne, pas même juif contemporain de cette sinistre époque, n’aura oublié qu’en 1943 Pie XII compléta de 5 millions en or, la rançon qui fut extorquée par les Allemands à la communauté juive de Rome en l’échange de ne pas faire de déportation.
    Cette rançon n’ayant pas empêché les déportations Pie XII menaça de protester officiellement. Moyennant le silence du pape, l’ambassadeur von Weizsäcker obtint l’arrêt de la rafle : 4000 juifs romains furent sauvés, beaucoup trouvant refuge dans les couvents de la ville. La diplomatie vaticane, par des actions de ce type, a sauvé des centaines de milliers de personnes, entre 1943-1944, en Italie, en Slovaquie, en Croatie, en Roumanie et en Hongrie.

    et Madame Golda Meir, premier ministre d’ Israël, qui , à la mort du pape, lui manifesta publiquement sa reconnaissance .

    Pie XII fut tout sauf silencieux et s’il le fut ce fut pour sauver des vies!

    Répondre
  14. Garibaldi

    @ Levi : en France, le cardinal Jules Saliège et Mgr Pierre-Marie Théas ont été déclarés "juste parmi les nations". Si vous voulez savoir de quoi vous parlez, lisez le livre de Sir Martin Gilbert, "Les Justes, héros méconnu de la Shoa".
    Inaction de Pie XII ? Demandez aux Juifs de Rome lors de la rafle de 1943.
    Plutôt que débiter des énormités, instruisez-vous : de la sorte vous serez crédible, vous éviteriez de vous ridiculiser en étalant une ignorance crasse, et en prime respecterez l’intelligence des autres.
    Pour info même le Nlle Obs et Libération commencent leur mea-culpa :
    tempsreel.nouvelobs.com/a…
    http://www.liberation.fr/monde/0...

    Répondre
  15. BORUCHOWITCH Adi

    @Garibaldi

    Vous écrivez "Être germanophile n’est pas un crime en soi".
    Réponse : Vous avez raison. Mais le silence et l’inaction de Pie XII sont des crimes ! QUI NE DIT MOT CONSENT et marque ainsi implicitement son accord, son adhésion.

    Vous écrivez aussi "Enfin vous reprochez l’attitude de l’Eglise pendant la guerre, tout en expliquant que vous avez été sauvé, comme bien d’autres juifs, par une institution catholique ! J’avoue que j’ai du mal à suivre."
    Réponse : Là, vous faites une erreur de jugement. Ce n’est pas l’Eglise qui a sauvé quantité d’enfants juifs de la mort mais bien des actions, des initiatives individuelles, remarquables, courageuses de religieux au prix de leur vie. Référez-vous, par exemple, au très beau film autobiographique de Louis Malle, AU REVOIR LES ENFANTS, dans lequel le Père Jean héberge trois enfants juifs dans son collège catholique. Le Père Jean avait agit sans l’appui de sa (lâche) hiérarchie.

    Répondre
  16. BEN COHEN

    Il est tres facile d’attaquer le Pape Pie XII avec une telle rage,de toute façons les juifs sauvés via le pape Pie XII lui en sont tres reconnaissant et les autres qui n’ont pu l’être l’accable de tous les maux.
    J’ai apprécier à 100% l’excellent livre du Rabin Dalin c’est un gros pavé dans la mare aux immondices dont ont veut accabler Pie XII.
    Pour l’information j’ai quatre membres de ma familles qui ont été sauvé via les résaux du cher Pape Pie XII,ils vivaient à l’époque à Rome,desole!pour cette affirmation qui peut déranger.
    Par ailleurs j’ai trois autres membres de ma famille qui sont mort à Auschwitz.
    L’ignorance est le pire des maux.
    Encore une fois desolé si mon commentaire derange certaines personnes.
    ben cohen

    Répondre
  17. Francine

    Hommage rendu à Mgr Roncalli par le Consul général d’Israël Pinchas Lapide au nom du gouvernement israélien pour son aide au sauvetage de milliers de juifs… p. 144 du Livre du Rabbin David Dalin Pie XII et les juifs.

    «Angelo Roncalli est sans doute le plus éminent des nombreux sauveteurs catholiques ayant attribué à Pie XII le mérite de leur combat pour sauver les juifs de l’extermination.» p. 145 du Livre du Rabbin David Dalin Pie XII et les juifs.

    «En 1976, le père Benoît réitéra publiquement son éloge de Pie XII, à l’occasion du centenaire de sa naissance, pour ce qu’il avait accompli en faveur des juifs. Et il insista particulièrement sur l’aide financière que le pape lui avait directement fournie pour ses opérations de sauvetage.» p. 138 du Livre du Rabbin David Dalin Pie XII et les juifs.

    Dans son livre “L’incroyable mission du père Benoît”, Fernande Leboucher, assistante du père Benoît, relate qu’il recevait de l’aide du pape Pie XII. On estime à environ quatre millions de dollars les sommes ainsi transférées du Vatican à l’œuvre de sauvetage du père Benoît… p. 138 du Livre du Rabbin David Dalin Pie XII et les juifs.

    Répondre
  18. Francine

    Hommage rendu à Mgr Roncalli par le Consul général d’Israël Pinchas Lapide au nom du gouvernement israélien pour son aide au sauvetage de milliers de juifs… p. 144 du livre du Rabbin David Dalin "Pie XII et les juifs".

    «Angelo Roncalli est sans doute le plus éminent des nombreux sauveteurs catholiques ayant attribué à Pie XII le mérite de leur combat pour sauver les juifs de l’extermination.» p. 145 du livre du Rabbin David Dalin "Pie XII et les juifs".

    «En 1976, le père Benoît réitéra publiquement son éloge de Pie XII, à l’occasion du centenaire de sa naissance, pour ce qu’il avait accompli en faveur des juifs. Et il insista particulièrement sur l’aide financière que le pape lui avait directement fournie pour ses opérations de sauvetage.» p. 138 du livre du Rabbin David Dalin "Pie XII et les juifs".

    Dans son livre “L’incroyable mission du père Benoît”, Fernande Leboucher, assistante du père Benoît, relate qu’il recevait de l’aide du pape Pie XII. On estime à environ quatre millions de dollars les sommes ainsi transférées du Vatican à l’œuvre de sauvetage du père Benoît… p. 138 du livre du Rabbin David Dalin "Pie XII et les juifs".

    Répondre
  19. Garibaldi

    Adi, l’Eglise ne donnera jamais l’ordre à quiconque de se faire martyr. Elle laisse ça à une certaine catégorie de fondamentalisme. Ensuite la distinction entre l’Eglise et ses membres n’a pas lieu d’être. La distinction se fait entre l’enseignement de l’Eglise et les actes de ses membres. Pour le reste, encore une fois, plutôt que de fantasmer sur Pie XII, référez vous aux documents d’archives, aux témoignages, et non à des pseudo-historiens dévalués et décrédibilisés comme Hochhuth ou Cornwell. Ceux-là se sont ridiculisés tant les faits apportent un cruel démanti à toutes leurs thèses fumeuses.

    A l’attention de BEN COHEN : si vraiment vous avez des membres de votre famille qui ont été sauvées par l’action directe ou indirecte de Pie XII, entrez en contact avec Yad Vashem qui est demandeur de ce genre d’information et témoignage.

    Répondre
  20. Georges ROBERT

    Attention ! toute cette cabale,actuellle, contre PieXll, est dirigée contre l’Eglise. D’une manière insinueuse et sournoise, venant parfois de catholiques pratiquants elle gonfle depuis le concile, nous laissant croire qu’avant le concile l’Eglise du Christ était dans l’erreur. Certaines choses étaient « imparfaites » avant le concile, certes, mais aujourd’hui tout n’est pas parfait. Il faut garder la tête froide et faire preuve de beaucoup de discernement pour faire face. Tout n’était pas bon, hier, tout n’est pas bon aujourd’hui. J’ai trois quarts de siècle. Sans avoir approfondi les questions, j’observe toujours une guéguerre entre « les anciens et les modernes ». A une époque où les communications ont une telle facilité, je ne comprends pas ce dialogue de sourds. Il relève, hélas ! souvent d’une ignorance crasse. Je crois que l’Esprit-Saint donne à son Eglise des Pontifs, à la hauteur de leur tâche. C’est pourquoi, je vois? en Benoît XVl, le pape de la situation, comme l’ont été, ses prédécesseurs, à leur époque. Ne nous laissons pas anesthésier par de faux prophètes. Le Christ nous a dit d’être vigilent.

    Répondre
  21. syber

    Petite rectification au sujet du film de Louis Malle dont parle ADI plus haut, il s’agit du père Jacques et non du père Jean.
    En outre on ne peut vraiment pas accuser sa hiérarchie de lâcheté, son supérieur l’amiral Thierry d’Argenlieu avait rejoint la France Libre et son prieur le père Philippe était tout comme lui membre d’un réseau de résistance.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *