La béatification de Pie XII, un lobby ?

Après le théâtre, le cinéma, place à la Bande dessinée. La légende noire contre Pie XII n’en finit plus de se nourrir de fables « artistiques », à défaut de vraie controverse historique. Plus grave est la malhonnêteté de ceux qui relaient pareille information. C’est le cas de Emmanuel Lemieux, rédacteur en chef de Témoignage chrétien, qui prend appui sur une BD pour mieux asseoir sa critique.

Merci à Pierre Gelin qui décrypte, une nouvelle fois pour nous, une manipulation trop facile…


Et c’est reparti ! Libération ? La Croix ? Non, Témoignage chrétien cette fois-ci ! Mais ce n’est pas pour nous surprendre… Témoignage chrétien nous a habitués, depuis de longues années, à remettre perpétuellement en cause les décisions de l’Eglise, comme en témoigne le numéro sur « une autre Eglise est possible », comme en témoigne également l’éditorial intitulé « le magistère de la peur » (allusion au fameux discours de Ratisbonne), dans lequel Benoît XVI est qualifié méchamment de : « conservateur doctrinaire « , « catholique de la vieille Europe, désorienté par les bouleversements du monde », « pape débutant (qui) manque singulièrement de sens politique », « endossant, malgré lui, des habits islamophobes », « scrutant avec angoisse les frontières de la chrétienté », etc.

Ceux-là même qui déclarent tenter « d’ouvrir des chemins d’avenir » (Emmanuel Lemieux) sont également ceux qui rejettent, que dis-je !, qui vomissent les mesures du pape pour réconcilier les catholiques de tous bords, notamment ceux attachés à la liturgie dite tridentine (rite de Saint-Pie V). Témoignage chrétien fustige ces « quelques prêtres intégristes et leurs fidèles », ces « assemblées de mains jointes et de tristes mines », condamnant un « courant nostalgique d’un autre temps, témoin arrogant du folklore », sans oublier la traditionnelle appellation « intégriste », soulignant par ailleurs une réelle méconnaissance (ou une véritable malhonnêté) quant au vrai sens de ce terme. Bref, un florilège d’expressions qui fait injure à la plus simple des charités… chrétiennes !

  • Quand les poncifs sont réaffirmés…

Mais plus inquiétante est la dérive lorsqu’il s’agit d’histoire. Si nous pouvons comprendre que des personnes soient empêtrées dans leur idéologie, on peine en revanche à concevoir qu’elles mentent effrontément sur des sujets censés reposer sur des données historiques.

Le nouvel éditorial, « la vengeance de Pie XI », de Emmanuel Lemieux n’est pas sans nous laisser perplexe. A partir du nouvel opus de la bande dessinée I.R.S et profitant des travaux de l’historienne Emma Fattorini, il réaffirme tous les poncifs contre le pape Pacelli : « Le très controversé Pie XII, qui, au nom d’une ferveur anticommuniste, souhaite des relations apaisées avec les régimes fasciste et nazi, aurait délibérément fait disparaître le texte. Tout comme l’encyclique condamnant l’antisémitisme institutionnalisé, et qu’avait préparé le jésuite américain La Farge. »

Concernant les dernières « découvertes » de Emma Fattorini, nous ne pouvons que vous renvoyer à l’article déjà paru sur ce blog, le vendredi 1er juin dernier : « Un discours antifasciste censuré par Pie XII ? »

Il convient simplement de rappeler une fois pour toutes que la fameuse encyclique du jésuite américain La Farge ne dénonçait pas précisément l’antisémistime dans son ensemble, mais simplement une certaine forme. Comme je l’ai d’ailleurs signalé dans ma synthèse historique, « le Père La Farge avait choisi de réaliser une longue étude théologique entre les notions, d’antijudaïsme justifiable, ou antijudaïsme social et un antisémitisme racial, injustifiable. De telles nuances, dans le contexte idéologique de l’époque, auraient pu être dangereuses . » (cf. Article « une anecdote bruyante : l’encyclique cachée » dans la rubrique « Pie XII antisémite ? ») Il convient sur ce sujet de se référer à l’excellent article du père Pierre Blet qui, sources historiques à l’appui, développe la question (1).

  • L’Eglise catholique, un lobby ?

Emmanuel Lemieux va plus loin : il qualifie l’institution catholique de « lobby têtu » qui n’hésite pas « à aller à l’incident diplomatique avec Israël ». La preuve ? L’incident qui opposa le nonce apostolique sur place avec les responsables du sanctuaire de Yad Vashem. Les mots ne sont jamais anodins, et celui employé par Emmaneul Lemieux l’est encore moins. Je passe sur celui de « bombe » lu dans tous les médias et déjà objet sur ce blog d’une réponse. Celui de « lobby » est en revanche plus novateur, reconnaissons au moins cela ! Un lobby, par définition, est « un groupe de pression ». Qualifier l’Eglise catholique de « groupe de pression », c’est la réduire à un rang minoritaire au sein même… de l’Eglise ! Car ce qui est en jeu, c’est la béatification même de Pie XII, qui revient à l’Eglise seule.

L’accusation révèle bien une certaine tendance « moderniste » de chrétiens qui estiment qu’ils sont l’Eglise, et que le Vatican est juste là pour adresser des messages gentillets, destinés à plaire à tout le monde. Le Vatican est réduit à la fonction de représentativité de l’ensemble des laïcs et non plus l’autorité même de l’Eglise, dans ce qu’elle a d’infaillible et d’humain. Le pape est là pour faire copain-copain avec tout le monde, sans souci de la Vérité, mais il n’est plus Vicaire du Christ sur Terre. Manque de chance pour tous ces chagrinés du syncrétisme, Benoît XVI a choisi comme devise « collaborateur de la Vérité ».

Nous touchons encore une fois ici au noeud de la question qui sous-tend la polémique : le remise en cause systématique, par « le prétexte Pie XII », de l’autorité de l’Eglise. Emmanuel Lemieux ne doit même plus se poser la question de la véracité de son propos. Il sait que ses lecteurs goberont en grande partie ce qu’il écrira (selon le principe établi par le célèbre adage : « c’est écrit dans les journeaux, donc c’est vrai »), et donc peu lui importe la vérité. Tous les coups deviennent permis, car c’est pour une bonne oeuvre, vous comprenez : il faut remettre l’Eglise dans le droit chemin de la tolérance et du « tout le monde il est gentil ». Alors, s’il faut mentir un petit peu, vous comprenez, eh bien c’est pour un plus grand bien !

  • Pie XI vs Pie XII ?

Et Emmanuel Lemieux de conclure : « Pour ce qui concerne son prédécesseur, le malheureux Pie XI, ne cherchez pas d’entreprise de béatification en 2007. Achille Rati, dit Pie XI, est passé à la trappe de la mémoire collective. » Le brave Pie XII, par ailleurs qualifié – dans ce même édito – de « naïf » dans la politique qu’il mena, sert une nouvelle fois de levier pour montrer les prétendues oppositions au sein de l’Eglise.

Emmaneul Lemieux n’explique pas quel est le rapport entre la probable future béatification de Pie XII et l’absence de procès en faveur de Pie XI, et peu importe. Ce n’est pas cela qui l’intéresse, puisque la preuve est faite que Pie XI était gentil, bien brave, quoique un peu simplet, tandis que Pie XII était un grand méchant décidé à pactiser avec le diable.

Malheureusement, cher M. Lemieux, la vérité historique ne ressemble pas toujours aux fables de bande dessinée. Et si vous faisiez un effort pour remplacer vos bulles par des documents historiques ? Je vous invite par exemple à lire l’ouvrage du professeur et rabbin David Dalin, qui paraîtra le 21 juin prochain, et qui devrait vous apporter – enfin ! – quelques connaissances sur le sujet. Remarquez que je suis délicat et que je ne vous demande pas de lire celui, exigeant, du père Pierre Blet. Mais aurez-vous seulement le courage, non point de lire (je ne vous ferai pas cette injure), mais de reconnaître vos erreurs ? Je veux le croire… mais c’est une autre affaire.

C’est à se demander pour finir s’il ne faut pas intenter un procès contre cette revue afin que soit retirée l’appellation mensongère de « chrétien »…

Pierre GELIN

(1) Père Pierre Blet, « L’encyclique cachée ? », Communio, n°XXI – 2, Mars-avril 1996

6 réflexions au sujet de « La béatification de Pie XII, un lobby ? »

  1. Alice Castelot

    Rigueur historique et talent de polémiste réunis, quelle joie de vous lire !

    Bravo pour la qualité de cette analyse. Le travail de réappropriation sémantique est au fondement de bien des idéologies, ce que vous montrez parfaitement. J’ai particulièrement été intéressé par votre approche du terme "lobby". Vous allez jusqu’au bout du raisonnement et montrez très bien les dérives que cela peut avoir. Merci pour la justesse de vos appréciations. Et je ne dénigre pas non plus l’ironie dont vous faites preuve et qui a eu le mérite de me faire sourire.

    Pardonnez mon enthousiasme, mais c’est si rare de voir une vraie qualité d’analyse de nos jours !

    Répondre
  2. Eric M.

    Merci pour cette brillante analyse… et bravo de combattre ainsi pour la vérité historique.
    Les mensonges sur Pie XII n’ont que trop duré. Il était temps qu’un blog aussi documenté et pertinent soit créé.
    Et votre style percutant ne gâche rien !

    Répondre
  3. Kathleen MULLER-LIESSE

    Bravo. Quelqu’un qui est à la base de l’instauration du dogme de l’"Immaculée Conception" ne peut être associé à aucune démarche appartenant à la couleur grise ou noire. Simple logique voulue par l’action de l’Esprit Saint ! Beaucoup de catholiques devraient davantage prier l’Esprit Saint, Guide infaillible de discernement : ils seraient moins victimes des doutes, des calomnies et des peurs infligées par ce monde (qui n’est pas le paradis)

    Répondre
  4. J.M.R.

    Grâce au journal l’Homme Nouveau, je découvre avec intérêt votre blog. Enfin une recherche honnête et documentée sur ce grand pape.
    Merci de démontrer qu’à travers Pie XII c’est l’Eglise qui est attaquée.
    Merci de contribuer à la recherche de la vérité.

    Répondre
  5. Frère Xavier Berthod

    Je contresigne le commentaire de J.M.R. parce qu’il est exactement identique à ce que je peux vous dire. J’ajoute que j’ai vécu à Rome de 1950 (en étant présent lors de la définition de l’Assomption) à 1957, en complète communion avec le Pape Pie XII et l’Eglise catholique. Je souhaite l’être aussi avec le Pape Benoît XVI en restant intégralement CATHOLIQUE. Merci pour votre "blog" !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *