Pie XII après la guerre

Pie XII vu par ses contemporains : après la guerre

Pie XII

  • A la libération, une foule s’empresse à Rome afin de saluer le pape pour son courage et son action bienfaitrice envers les Juifs et les catholiques.
  • « Le peuple israélite se souvient vivement avec la plus profonde gratitude de l’aide apportée par le Saint-Siège au peuple souffrant durant la persécution nazie Sa Sainteté a fait pour éradiquer l’antisémitisme dans de nombreux pays Que Dieu permette que l’histoire se souvienne que lorsque tout était noir pour notre peuple, Votre Sainteté a allumé pour eux une lumière d’espérance. » (Lettre du grand rabbin de Jérusalem, Isaac Herzog, à Pie XII, en mars 1946)
  • Le grand rabbin de Rome, Zolli, se convertit et entre dans l’Eglise avec toute sa famille, le 13 février 1945, en choisissant pour prénom de baptême Eugenio, c’est-à-dire le propre prénom du pape. Il désire ainsi manifester l’importance qu’a eu le pape dans sa conversion, à commencer par son exemple de charité auprès des Juifs. Il écrira à propos de Pie XII : « Au cours de l’histoire, aucun héros n’a commandé une telle armée, aucune force militaire n’a été plus combattante ainsi que combattue, aucune n’a été plus héroïque que celle menée par Pie XII au nom de la charité chrétienne » (3)
  • Myriam, la fille du rabbin Zolli écrit : « Pacelli et mon père étaient des figures tragiques dans un monde où toute référence morale avait disparu. Le gouffre du mal s’était ouvert, mais personne ne le croyait, et les grands de ce monde – Roosevelt, Staline, de Gaulle – étaient silencieux. Pie XII avait compris que Hitler n’honorerait de pactes avec personne, que sa folie pouvait se diriger dans la direction des catholiques allemands ou du bombardement de Rome, et il agit en connaissance de cause. Le pape était comme quelqu’un contraint à agir seul parmi les fous d’un hôpital psychiatrique. Il a fait ce qu’il pouvait. Il faut comprendre son silence dans le cadre d’un tel contexte, non comme une lâcheté, mais comme un acte de prudence. » (1)
  • « Toute action de propagande inspirée par l’Eglise catholique contre Hitler aurait été un suicide ou aurait porté à l’exécution de beaucoup plus de juifs et de catholiques. » (Procureur Kempner, représentant des Etats-Unis au procès de Nuremberg) (2)
  • « L’Eglise catholique a été la seule à élever sa voix contre l’assaut mené par Hitler contre la liberté. » (Albert Einstein)
  • « (Je rends grâce) au souverain Pontife, aux religieux et aux religieuses qui n’ont vu dans les persécutés que des frères, selon les indications du Saint-Père, et qui ont offert avec élan et abnégation leur action intelligente et efficace pour nous secourir, insouciants des énormes dangers auxquels ils s’exposaient. » (Giuseppe Nathan, commissaire de l’Union des communautés israéliennes, le 7 septembre 1945)
  • Le 21 septembre 1945, Pie XII reçoit le docteur Léo Kubowitski, secrétaire du Congrès Mondial hébraïque, qui lui présente ses remerciements les plus sincères pour l’œuvre effectuée par l’Eglise catholique dans toute l’Europe en défense du peuple juif.
  • En octobre 1945, le Congrès juif mondial offre 20 000 dollars au Vatican en reconnaissance des efforts de la Sainte Eglise catholique romaine dans le sauvetage des Juifs persécutés par le nazisme et le fascisme. (3)
  • Le 29 novembre 1945, le pape reçoit 80 délégués des réfugiés juifs, provenant de camps de concentration allemands, « très honorés de pouvoir remercier personnellement le Saint-Père, pour la générosité qu’il leur a démontrée pendant la terrible période nazie ».

1. Cf. Judith CABAUD, « Eugenio Zolli et le pape Pie XII », in Kephas, novembre 2006
2. Cité in David DALIN, Le Mythe du pape d’Hitler, Tempora, 2007 (à paraître début juin)
3. New-York Times, 11 octobre 1945

Une réflexion au sujet de « Pie XII après la guerre »

  1. Maman

    Hello ! Giuseppe Nathan, commissaire de l’union des communautes israeliennes, le 7 septembre 1945. Précision indispensable ? Les parenthèses en disent parfois davantage que tout le reste.
    Merci pour ce billet intéresssant, au plaisir de vous lire !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *